La mission OMDMHYD

Au milieu avec la tenue de porte-parole des nations Monsieur Jean-Pierre GEMIEUX, le président d’honneur de l’organisation OMDMHYD et président de l’organisation OMDMEDALD, image de 2007 lors d’une commémoration de la journée des victimes de l’esclavage du 23 mai à Sarcelles dans le Val-d’Oise.

Par Omdmedald

Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une Association sous forme d’organisation non gouvernementale (ONG) mondiale des droits humains et mémoires des Hébreux (Bantous) Yisraélites (Ysolélé),déportés du continent Africain, destinée à défendre les principes énoncés dans les Déclarations de droits de l’Homme de 1789 et de 1793, la Déclaration universelle de 1948 et la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme et ses protocoles additionnels ainsi  que les conventions de l’Union Africaine

Elle œuvre à l’application des conventions, des pactes internationaux, nationaux et régionaux en matière des droits humains (Hommes, Femmes et Enfants), de droit civil, administratif, pénale, politique, du travail, économique, social, culturel et cultuel.

Elle combat l’injustice, l’inégalité, l’arbitraire, l’intolérance, toute forme de racisme ethnique et de discrimination fondée sur le sexe, les mœurs, l’état de santé ou le handicap, les opinions politiques, philosophiques, spirituelle, la nationalité, et plus généralement toute atteinte aux principes fondamentaux d’égalité entre les êtres humains, toutes les formes de violences et toutes les mutilations sexuelles, toutes les tortures, tous les crimes de guerre, tous les génocides, et tout crime contre l’Humanité.

Elle lutte en faveur du respect des libertés individuelles en matière de traitement des données informatisées et autres, et contre toute atteinte à la dignité, à l’intégrité et à la liberté du genre humain pouvant notamment résulter de l’usage de techniques médicales ou biologiques ; ou autres.

Elle concourt au fonctionnement de la liberté des Hébreux Yisraélites (Bantous d’Yisolélé) dispersés et déportés parmi les nations occidentales lors de la traite négrière par Ordonnance royale de Louis XIV ou Édit royal de mars 1685 touchant la police des îles de l’Amérique française, puis aux édits similaires de 1723 sur les Mascareignes et de 1724 sur la Louisiane, et enfin, à partir du milieu du XVIII siècle et de tous ceux, colonisés sur le continent africain conformément à la conférence de Berlin du 15 novembre 1884 au 26 février 1885 et des dispositions générales de la charte de l’impérialisme comprenant les articles 1 à 28 du C.I.

OMDMHYD EST UNE BRANCHE DE OMDMEDALD

ORGANISATION MONDIALE DE LA DÉFENSE DES DROITS ET MÉMOIRES DES HÉBREUX YISRAÉLITES DÉPORTÉS ET LEURS DESCENDANTS

 OMDMHYD a pourdevoir de défendre le droit àla reconnaissance du peuple de YAH’KONGO (SEIGNEUR TOUT PUISSANT), auprès de toutes les autorités, comme héritiers de la promesse et de son alliance selon l’immuabilité de son serment.

L’associations OMDMHYD sous la forme d’une organisation sans but lucratif est une établissement d’utilité publique, ayant pour titre :

ORGANISATION MONDIALE DE LA DÉFENSE DES DROITS ET MÉMOIRES DES HÉBREUX YISRAÉLITES DÉPORTÉS ET LEURS DESCENDANTS

Ayant pour sigle ou en abrégé : OMDMHYD

Article Omdmedald


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *