Demande d’information aux différents préfets des collectivités territoriales d’outre-mer, concernant la loi régissant le décret du 27 avril 1848 relatif à l’abolition de l’esclavage dans les colonies et possessions françaises

L’organisation Mondiale de la Défense des droits et Mémoire des Déportés d’Afrique et Leurs Descendants (OMDMEDALD) franchit une étape cruciale dans son engagement pour la justice et la mémoire des esclaves déportés d’Afrique. En déposant une demande d’information concernant le décret du 27 avril 1848 relatif à l’abolition de l’esclavage dans les colonies et possessions françaises, OMDMEDALD soulève des questions essentielles sur la transparence légale et historique de l’histoire de ce décret.

D’après Victor Schœlcher ce décret, symbole la lutte contre l’esclavage, est au cœur de nombreux débats et réflexions. Toutefois, son fondement juridique suscite des interrogations légitimes. En effet, l’absence de référence explicite à d’autres textes législatifs laisse planer un voile d’incertitude quant à sa légitimité et à son application.

À travers cette démarche, OMDMEDALD vise à obtenir des éclaircissements sur les zones d’ombre entourant ce décret emblématique. En demandant l’accès à la base légale, aux lois associées, ainsi qu’à sa promulgation et sa publication légale, l’organisation OMDMEDALD démontre son engagement envers la vérité historique et la défense des droits fondamentaux.

L’absence de références explicites à d’autres textes législatifs dans le décret suscite des interrogations légitimes quant à sa légitimité et à son application. En demandant l’accès à ces informations, OMDMEDALD affirme son engagement envers la transparence et la préservation de la mémoire de nos ancêtres esclaves.

Cette initiative reflète la volonté indéfectible d’OMDMEDALD de faire la lumière sur les injustices du passé et de garantir que la mémoire collective ne soit pas altérée. En agissant ainsi, l’organisation rappelle l’importance cruciale de la transparence et la manifestation de la vérité dans la préservation de la dignité de l’être vivant, de la mémoire des déportés d’Afrique et de la justice sociale.

OMDMEDALD invite toutes les parties intéressées, y compris les autorités compétentes, les chercheurs et le grand public, à soutenir cette démarche visant à éclaircir les zones d’ombre entourant ce décret historique et symbolique.

Pour toute demande d’information supplémentaire, veuillez contacter : organisation.omdmedald@laposte.net ou depuis ce site web, à l’adresse suivante : https://omdmedald.eu/index.php/contact



Demande d’information au préfet Monsieur Jean-Christophe BOUVIER de la Préfecture de Martinique concernant la loi régissant le décret du 27 avril 1848 relatif à l’abolition de l’esclavage dans les colonies et possessions françaises.

Demande d’information au préfet Monsieur Xavier LEFORT de la Préfecture de Guadeloupe, concernant la loi régissant le décret du 27 avril 1848 relatif à l’abolition de l’esclavage dans les colonies et possessions françaises.

Demande d’information au préfet Monsieur Antoine POUSSIER de la Préfecture de Cayenne en Guyane concernant la loi régissant le décret du 27 avril 1848 relatif à l’abolition de l’esclavage dans les colonies et possessions françaises.

Demande d’information au préfet Monsieur Jérôme FILIPINI de la Préfecture de Réunion concernant la loi régissant le décret du 27 avril 1848 relatif à l’abolition de l’esclavage dans les colonies et possessions françaises.

Demande d’information au préfet Monsieur François-Xavier BIEUVILLE de la Préfecture de Mayotte concernant la loi régissant le décret du 27 avril 1848 relatif à l’abolition de l’esclavage dans les colonies et possessions françaises.

ONG OMDMEDALD



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *